Le créateur a voulu…

Mark Twain en flagrant-délit de lèse-monogamie

portrait de Mark Twain

Mark Twain (cc-by-sa)

Certains manuscrits de Mark twain sont restés longtemps dans les tiroirs, tant son biographe tenait à préserver l’image de l’écrivain. Ses Lettres de la Terre sont restées inédites jusqu’en 1962 (traduction française en 2005 – mais je n’ai pas d’exemplaire sous la main). Je vous tends un morceau d’une sagacité rare, même pour aujourd’hui, et qui rappelle le propos du livre Sex At Dawn qu’il faudra bien que je relate par le menu un de ces quatre.

Voici un échantillon de ce que l’homme appelle sa « puissance de raisonnement ». Il réalise certaines observations. Par exemple, il constate que de toute sa vie, il ne parvient jamais à satisfaire une femme ; il constate aussi qu’aucune femme ne se montre incapable d’épuiser, vaincre et mettre hors-service n’importe quelle dizaine d’anatomies mâles qu’on mettrait dans son lit. Il combine ces observations éminemment suggestives et lumineuses, et il en tire cette conclusion étonnante : le Créateur a voulu que la femme ne soit qu’à un seul homme.

Mark Twain, Lettres de la Terre
(traduction par moi-même)

8 réponses à “Le créateur a voulu…

      • Je ne vais pas le dire chaque fois mais globalement jaime bien votre approche et propos.
        Parfois assez surprenants.. (texte sur ce qui est dégradant, ou les fraises..)
        Souvent j’ai envie de vous demander comment vous vous etes remis en question ou d’où ça vous vient..

        En tout cas je vous suis🙂

      • Effectivement, bonnes questions.
        J’espère que le jour où j’arrêterai de me remettre en question, ça ne sera pas parce que je serai devenu un vieux con, mais parce que je serai mort.

        Cela dit, dans certains articles, j’amplifie un peu le contraste entre l’avant et l’après (par exemple dans l’article sur ce qui est dégradant, je mets en regard mon jugement d’ado avec ma vision d’aujourd’hui, donc avec 20 ans de progression entre les deux, mais ça donne l’impression que j’ai changé d’avis un matin en me réveillant..)

        Quant à savoir d’où me viennent les idées souvent un peu étranges voire carrément tordues… c’est un secret tellement bien gardé que même moi ils m’ont pas mis au courant.

  1. Pingback: Le grand rapprochement | les fesses de la crémière·

  2. Pingback: Tu me trompes, je te quitte – et on réfléchit ensuite | les fesses de la crémière·

  3. Pingback: Nomades contrariés mais monogames naturels ? | les fesses de la crémière·

  4. Pingback: Le cercle vertueux du vice ? | les fesses de la crémière·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s