I’ll be watching you…

Dans la série des chansons qui en disent long sur nos arrières-pensées culturelles. Une culture qui est capable de prendre pour une chanson d’amour les menaces d’un ex possessif et maniaque a vraiment de grosses questions à se poser.

Sting - The Police

I’ll be watching you

Tiré de l’article wikipedia :

« Sur le coup, je n’ai pas réalisé à quelle point elle était sinistre »
Sting a plus tard confié qu’il a été déconcerté par le nombre de gens qui trouvaient la chanson plus positive que ce qu’elle est. Il précise pourtant bien que la chanson parle de l’obsession d’un amoureux éconduit, de la jalousie et de l’espionnage qui s’ensuit. « Un couple m’a dit ‘Oh, on adore cette chanson ; on l’a choisie comme principale chanson à notre mariage !’ et j’ai pensé ‘et bien bon courage…' » En réponse à la question de savoir pourquoi il semble en colère dans le clip de la chanson, Sting a expliqué à BBC Radio 2 : « je pense que la chanson est très très sinistre et odieuse, et les gens l’ont en fait interprétée à tort comme une gentille petite chanson d’amour »

Ma version française des paroles

Je vous ai fait une nouvelle traduction parce que celles qu’on trouve sur internet sont pires que google translate et surtout elles loupent la grosse nuance : « to watch » veut certes dire « regarder » mais dans le contexte ça veut surtout dire « surveiller ». Et ça fait donc pas mal froid dans le dos.

A chacune de tes respirations
A chacun de tes mouvements
A chaque lien rompu
A chacun de tes pas
Je serai là à te surveiller

Chaque jour qui passera
A chaque mot que tu prononceras
Chaque fois que tu joueras
Chaque fois que tu resteras dormir
Je serai là à te surveiller

Ne vois-tu donc pas
Que tu m’appartiens ?
A quel point mon pauvre coeur souffre
A chacun de tes pas

A chacun de tes gestes
Chaque fois que tu te dédiras
A chaque sourire esquissé
A chaque requête formulée
Je serai là à te surveiller

Depuis ton départ je suis totalement perdu
Dans mes rêves la nuit je ne vois que ton visage
Autour de moi je ne vois que toi, irremplaçable
J’ai si froid, ton étreinte me manque
Je n’arrête pas de pleurer, chérie, chérie, s’il te plaît

Ne vois-tu donc pas
Que tu m’appartiens ?
A quel point mon pauvre coeur souffre
A chacun de tes pas

etc.

Je serai là à te surveiller

10 réponses à “I’ll be watching you…

  1. Evidemment la nuance entre « regarder » et « surveiller », il ne s’agit donc pas d’un amoureux en pamoison … merci pour la traduction à la hauteur du texte de Sting !

    • Mais même les anglophones s’y sont faits prendre, alors qu’ils n’ont même pas l’excuse de ne pas connaître tous les sens du verbe « to watch ». Peut-être que si Sting avait été vieux et antipathique, on se serait douté de quelque chose – mais quand le harceleur est jeune et beau, c’est de l’amour, c’est évident.

    • Ce qui n’enlève rien à la qualité musicale – et même si Sting l’a peut-être chantée au premier degré à l’époque, il a apparemment fini par la trouver sinistre. J’aimerais avoir l’avis de Renaud sur Miss Maggie.

  2. Pingback: Le cercle vertueux du vice ? | les fesses de la crémière·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s