Rencontres sur internet – pourquoi des sites de niche ?

A quelques exceptions près*, les sites de rencontre proposent essentiellement le rêve de trouver l’âme soeur pour former un couple. Les personnes en couple qui sont inscrites sur meetic pour faire des rencontres extra-conjugales sans avoir envie de quitter le foyer ou les célibataires qui ne cherchent pas à former un couple exclusif traditionnel sont à mon avis un peu à la marge du « coeur de marché » de ces sites.

hand and apple - pomme et main

Rencontres extra-conjugales sur internet (ref. photo (c) by tori f on deviantart.com)

(*OkCupid par exemple propose de rencontrer des ami-e-s, des correspondant-e-s, des plans cul, des amant-e-s, des fiancé-e-s, hétéro ou homo : il suffit de cocher les cases. En plus il y a des questions concernant l’exclusivité, le couple libre et le polyamour)

Or dans la rencontre, il est important que les personnes soient le plus possible sur la même longueur d’ondes quant à ce qu’ils recherchent. Les gays peuvent aller draguer dans les soirées étudiantes. Ils risquent de se prendre de beaux râteaux. En revanche quand ils vont dans un bar gay, il y a moins de malentendus. Et personne ne dit « les bars existaient avant, pourquoi faire des bars juste pour les homosexuels ? ».

Et ainsi je trouve fort judicieux qu’il y ait des sites de rencontres exprès pour ceux et celles qui veulent sortir avec des personnes déjà en couple et qui ne cherchent pas forcément à divorcer – je serais très mal à l’aise à l’idée d’entamer une relation avec une célibataire qui meurt d’envie de me passer la bague au doigt, vu qu’à mon doigt il y a déjà une bague que j’aurais bien du mal à retirer. D’ailleurs on pourrait transposer le concept dans la vraie vie, et de même qu’il y a des soirées célibataires dans certains bars ou certaines boîtes, il pourrait y avoir des soirées poly.

Certes il faut éviter de trop segmenter pour qu’il y ait encore suffisamment d’inscrits dans chaque niche mais en l’occurrence, la niche ‘rencontres extra-conjugales’ pourrait bien concerner autant de monde que les sites de rencontres classiques. En effet, il y a bien plus de personnes en couple que de célibataires et une proportion non-négligeable de ces couples vivent déjà des infidélités – et à mesure que l’idée fera son chemin qu’un couple puisse très bien survivre, voire se renforcer, en abandonnant l’exclusivité, la proportion de gens qui cherchent à faire des rencontres extra-conjugales continuera d’augmenter.

8 réponses à “Rencontres sur internet – pourquoi des sites de niche ?

  1. Salut,

    J`aime beaucoup la remarque. D`autant plus que je suis en couple et que madame me laisse de temps en temps m`evader. C`est vrai que c`est assez frustrant car je preferes etre direct et ne pas cacher ma situation.

  2. moi je trouve que le concept du site de rencontres de niche est une excellente idée. Avec les sites de rencontres généralistes, on a comme ainsi dire trop le choix et pourtant peut-être 90% des membres des sites classiques n’ont pas finalement les mêmes affinités que nous. Si je vais sur le chatroulette gay par exemple, au moins, je suis sur à 100% que je ne me ferai draguer que par des gays, idem si je vais sur un site de suggar daddy, je tomberai forcément sur des hommes murs mais pas des petits jeunes

    • A moins qu’un site généraliste puisse prévoir qu’on spécialise chacun son profil (un peu comme okcupid) et que ça rende le profil invisible à ceux qui n’ont pas coché les mêmes choix.

  3. c’est quand même assez embêtant ce système de niche, souvent nous pensons souscrire a un nouveau service de rencontre alors qu’on avait déjà payé pour la même base de donnée sur un autre site vitrine…

    • Vous parlez sans doute de micro-niches qui partagent des bases client auprès de différents affiliés. Je pensais plutôt à des niches un peu plus conséquentes.

  4. « et de même qu’il y a des soirées célibataires dans certains bars ou certaines boîtes, il pourrait y avoir des soirées poly »
    > L’idée est séduisante, mais encore faudrait-il pour cela que les poly n’aient pas dissimuler leur qualité de poly comme une maladie étrange, voire pire. Même dans le cadre de la drague hors mariage (sur Gleeden ou ailleurs), parler de mêler sexe et sentiments fait parfois peur : j’ai le net sentiment que, pour une écrasante majorité d’hommes ou femmes, il n’existe que 3 voies à explorer dans le couple :
    1 / tu es en couple et fidèle
    2/ tu es en couple mais tu baises ailleurs, uniquement pour le sexe
    3/ tu aimes ailleurs DONC tu es en train de faire foirer ton couple.

    • Sur la visibilité des polyamoureux : le site OKCupid (qui est un site de rencontres ‘généraliste’ très connu dans le monde anglophone) propose maintenant à chacun-e de cocher ‘strictly/mainly’ et ‘monogamous/nonmonogamous’, de base dans son profil.
      De même qu’on peut préciser à la fois ‘en couple’ et ‘disponible’ dans son statut.
      Rien de tel pour faire évoluer les mentalités, rien qu’en demandant à chacun-e de se positionner par rapport à un choix qu’on n’envisage même pas, au départ.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s