Ces livres de chevet que je dois planquer un peu

Un peu pris en ce moment – mais j’ai encore le temps de lire. En teaser de l’été, voici la liste des bouquins que j’ai lus ou que je prévois de lire, et dont je reviendrai vous parler ici. Ceux qui sont marqués « EN » n’existent pour l’instant qu’en anglais. En une ligne, de quoi ça cause.

Dan Savage : American Savage (EN)

Dan Savage est un porte-parole du mouvement gay aux US. Ce livre est un peu une rhapsodie sur un certain nombre de thèmes qui lui sont chers : la parentalité, la monogamie, les armes à feu, le mariage pour tous, l’éducation sexuelle, l’assurance santé. Avec une plume pugnace et un humour décapant.

Daniel Bergner : What do Women Want (EN)

Les résultats des études récentes sur la sexualité féminine et le désir féminin : beaucoup moins de licornes et de bisounours que ce qu’on s’imagine depuis l’époque victorienne.

Christopher Ryan & Cacilda Jetha : Sex at Dawn (EN)

Un démontage en règle de l’argumentaire évolutionniste selon lequel les humains seraient « naturellement » monogames, en s’appuyant sur l’histoire, l’ethnologie, la primatologie, et bien entendu la théorie de l’évolution.

Esther Perel : L’intelligence Erotique (en VO : Mating in Captivity)

Une thérapeute qui prend le contrepied de la théorie ambiante qui veut que les époux se rapprochent pour que le désir revienne. Esther Perel explique que c’est justement l’attachement et l’intimité qui tue le désir, et qu’il faut remettre de la distance, de l’altérité, pour se désirer à nouveau.

Dossie Easton & Janet Hardy : The Ethical Slut (Trad. FR La Salope Ethique)

Le mode d’emploi des amours plurielles, par deux vétéran-e-s qui revendiquent le terme de « salope ».

Maïa Mazaurette : La Coureuse

Un roman carrément autobiographique sur une tranche de vie d’une dragueuse qui ne passe jamais plus de trois ans avec le même homme, mais qui y croit dur comme fer à chaque fois et qui s’accroche à cet amour comme une illuminée.

Elisabeth Badinter : Fausse Route

Une étape fondatrice de mon féminisme. Une critique bien argumentée de la mouvance radicale américaine (Andrea Dworkin y est nommément visée) et d’un féminisme différentialiste à la française (Sylviane Agacinski en fait aussi les frais) qui m’a bien mis les idées en place. Les femmes ne sont ni des victimes à protéger, ni des mères à choyer.

Françoise Simpère : Le Guide des amours plurielles

Paule Salomon : Bienheureuse infidélité

Je pense que je ne vais pas commenter ces deux livres. C’étaient les premiers que j’ai lus dans mon parcours vers le couple libre. Ils sont assez bancals et désordonnés – j’aime bien quand c’est bien construit.

Bon et il va me falloir un système pour les planquer un peu parce que je n’ose imaginer le coup de flippe que se paiera ma belle-mère le jour où il lui prendra l’idée de chercher des draps dans le grand tiroir du lit.

9 réponses à “Ces livres de chevet que je dois planquer un peu

  1. Pingback: Un médicament pour booster la libido ? | les fesses de la crémière·

  2. Et (tous) ces livres, ça te fait 1 mois de lecture? 6? Grosso modo
    Perso à Angoulême (au festival), j’ai eu la belle-tante qui demandait ce que j’avais acheté, j’ai répondu rien = 100€ about SEX… + 2 ou 3 soirées e sauna. Mais sinon pas grand chose!

    • Disons plutôt 1 mois, mais comme je ne lis pas que ça, j’aurai pas tout fini tout de suite. Le plus long après, c’est d’écrire dessus parce qu’il faut presque relire.

  3. Merci pour cette bibliographie. Je viens de commander La Tentation de Pénélope – Belinda CANONNE, qui part du principe qu’après des siècles d’évolution féministe on ne doit pas tout remettre en cause (et, comme Pénélope, défaire ce qui a patiemment été tricoté).

  4. Bonjour
    Très beau, très intéressant, votre blog. Bravo pour l’alliance textes + dessins, je suis impressionné. Une suggestion à propos de votre liste : lecteur assidu de littérature évolutionniste, j’ai lu « Sex at Dawn », qui m’a paru furieusement mal documenté et idéologique. Une autre chercheuse a repris tous les arguments qu’exposent les auteurs et les a démontés à son tour. Ca mérite d’être lu. Ca s’intitule « Sex at Dusk : lifting the shiny wrapping from Sex at Dawn » (http://www.amazon.com/Sex-Dusk-Lifting-Shiny-Wrapping/dp/1477697284).
    Encore une fois toutes mes félicitations – jusqu’à la traduction de « Quand les femmes avaient nettement plus besoin de sexe que les hommes », qui m’a permis de découvrir ce blog.
    Amicalement
    Martin WInckler

    • Bonjour.
      Je n’ai pas lu Sex at Dusk mais j’avais été lire tout ce que je pouvais comme critiques comparées des deux bouquins, préférentiellement écrites par des spécialistes des différents domaines que Ryan aborde. Mon impression (mais il faut que je relise Sex at Dawn avant d’écrire le résumé que je me suis promis d’écrire ici) c’est que l’argumentaire de Ryan est assez solide pour semer le doute sur le schéma classique proposé jusqu’ici en psychologie de l’évolution (i.e. la pression de sélection a poussé les femmes à être monogames), mais trop fragile (en particulier du côté de l’anthropologie) pour être vraiment convaincant quand il cherche à prouver la thèse inverse (nous serions naturellement polygames et la jalousie est un trait culturel acquis).
      Personnellement, je retiens que Ryan n’a pas été mis en pièces par le monde scientifique (je pense en particulier aux encouragements que lui a témoigné Frans Dewaal), et qu’on peut au moins retenir comme mérite au livre de suggérer de nouvelles clés de compréhension de l’évolution de la sexualité humaine.

      Et un grand merci pour les encouragements.

  5. Bonjour,
    je fais remonter cet article car je suis actuellement en train de lire « le sexe, l’Homme et l’évolution » (Pascal Picq et Philippe Brenot)
    Ouvrage très très intéressant qui essaie de comprendre d’où vient notre sexualité moderne à travers quelques millions d’années d’évolution, et détruit un peu les poncifs sur « l’homme chasseur et la femme à l’abri dans la caverne »🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s