Juste pour l’amour ?

La sexe-négativité commence tôt et ses racines sont profondes. J’ai détourné quelques citations piochées sur internet pour qu’on se rende mieux compte du dualisme (artificiel) et de la hiérarchie (idiote) qui sous-tend toute notre attitude et nos expressions autour du sexe et de l’amour.

Juste pour l'amour (ref. photo (c) Mrmcmican sur deviantart.com)

Juste pour l’amour (ref. photo (c) Mrmcmican sur deviantart.com)

J’ai peur qu’en réalité, il ne reste avec moi que pour l’amour.

Elle, c’est une vraie obsédée de l’amour – quand elle n’est pas en train d’échanger des sms romantiques avec l’un ou l’autre de ses galants, elle se mate des comédies sentimentales piratées sur internet.

Les mecs ne réfléchissent qu’avec le cœur. A ce qu’il paraît, ils pensent à l’amour toutes les 7 secondes, ces porcs.

Une femme peut-elle aimer un homme juste par amour ?

Moi, l’amour juste pour l’amour, je trouve ça carrément pathétique.

Non, je te rassure tout de suite : il n’y a rien entre nous, c’est seulement pour l’amour.

L’amour sans attaches, ça a parfois du bon, surtout après une grosse déception sexuelle.

Je suis inscrit sur ce site pour du sérieux. Les mecs qui ne recherchent que l’amour, passez votre chemin.

J’en ai marre de la sentimentalisation de tout ce qui nous entoure : les chansons, les films, les magazines pipole. Pas moyen de vivre tranquille sans une overdose d’amour imposée de tous côtés sans nous demander notre avis.

Moi je préfère attendre un peu avant qu’on commence à parler d’amour — je n’ai pas envie de tomber amoureuse du premier venu.

J’en ai marre d’être tout juste bonne à être ton amoureuse. Je vaux mieux que ça, quand même…

Attention, ce film inclut des situations adultes avec manifestations explicites de sentiments amoureux, justifiant son interdiction pour un public mineur.

Si tu savais tout ce que l’amour peut causer comme maladies (dépression, insomnie, instabilité émotionnelle) tu éviterais de courir autant après, et au moins tu penserais à mieux te protéger.

11 réponses à “Juste pour l’amour ?

  1. A priori, en effet, ce petit exercice souligne nos incohérences et le caractère infondé du fait de placer l’amour sur un piédestal et le sexe au bas de l’échelle.
    Mais il faut tout de même faire remarquer une chose, et ça ne t’aura sans doute pas échappé ; c’est que la plupart de ces citations trahissent à la base une insécurité. « Tu n’es avec moi que pour le cul, je vaux mieux que ça, tout de même… »

    Cette insécurité, elle, est fondée. Elle est fondée sur le fait –tristement déplorable– que les relations purement sexuelles sont perçues comme objectifiantes, dépourvues d’empathie, et dans certains cas –du point de vue des femmes surtout– humiliantes/dégradantes pour la dignité.
    Alors, bien sûr, ce n’est pas normal, ça ne devrait pas être, et je ne doute pas que tes relations charnelles, elles, sont conçues dans le respect de l’autre comme tes autres publications semblent l’indiquer.
    Or, c’est malheureusement bien une constante de la culture occidentale aujourd’hui : le sexe, parce qu’il est perçu comme sale (« Il mate du porno H24, c’est un vrai « porc » ! ») et que les pornos en véhiculent une certaine image de la femme, est souvent vécu comme une menace pour l’intégrité de celui qui aimerait bien qu’on l’aime plutôt que d’être un « simple plan cul ».
    De ce point de vue là, les auteurs originels de tes citations ne s’inquiètent pas sans raison : s’ils s’inquiètent, c’est qu’effectivement la relation n’est peut-être pas pratiquée dans le respect de l’autre.

    C’est la raison pour laquelle cette publication ne dévoile qu’une chose à mes yeux : pour que les préjugés sur le sexe et l’amour évoluent, il est impératif qu’un rapport respectueux au sexe se démocratise.

    • Oui et aussi qu’on arrête de déifier l’amour sans jamais lui demander des comptes. Car l’amour excuse trop souvent des comportements possessifs, objectifiants, violents. C’est d’ailleurs frappant que le crime passionnel soit généralement considéré comme atténuant.

      • Et malheureusement, pas seulement dans les relations amoureuses. L’amour qu’on porte à son enfant peut aussi servir à justifier une relation possessive, objectifiante, violente et irrespectueuse.
        Plus largement, je trouve que ce manque de respect d’autrui s’exprime dans toutes les sphères des relations sociales : des copain aux inconnus dans le bus, en passant par les collègues… Même sans sexe, sans amour avec un grand A. C’est peut-être la base du problème.

      • Je suis bien d’accord.
        Malheureusement, comme l’amour d’ailleurs, le respect est une notion hyper vague et chacun y met ce qu’il veut bien y mettre.

  2. J’ai l’impression que l’amour est bien plus tabou que le sexe dans une relation. Je m’explique: en sortant avec quelqu’un, le fameux « je t’aime » n’est pas spontané, il faut attendre pour l’avoir, et on doute souvent qu’il soit réciproque, d’où notre peur.

    C’est pour ça que même si mettre à égal niveau sexe et amour peut sembler juste, ça me paraît erroné, d’un côté le sexe ne requiert pas nécessairement de connaître la personne, c’est une action assez courte (bon sauf si c’est avec moi, dans quel cas ça prendra plusieurs heures 😉 ), et finalement assez peu marquante sauf si le partenaire est exceptionnel. L’amour, lui, nécessite de connaître le partenaire, un échange sentimental plus important. Si on peut imaginer coucher avec quelqu’un qu’on a rencontré dans les cinq minutes, on s’ imagine difficilement tomber amoureux tout aussi vite.

    Même si on met l’amour sur un piédestal, il a au moins le mérite d’être sécurisant. Le « tu m’aime ? » à la fin de l’acte n’est pas anodin, il a valeur de « alors, tu vas pas te barrer, on s’ arrêtera pas ici ? ». La relation c’est la sécurité, le sexe le désir, je crois que la monogamie, c’est asservir le désir à la sécurité.

    Voilà c’était ma petite réflexion après avoir lu cet article, j’aimerais bien connaître votre point de vue sur cela

  3. J’ai bien ri…c’est effectivement très amusant sous cet angle…
    Et c’est vrai que cela montre à quel point notre société sous estime l’importance du sexe dans nos vies.

  4. mamma mia, je tombe sur ce dessin chaque fois que j’ouvre mon compte wp, et je dois dire qu’il donne chaud…(mais pas très discret au bureau ;))

      • C’est bien mieux quand c’est soft 🙂
        Ce que je voulais dire, soyons précis, c’est que ce dessin est non seulement agréable à regarder, mais en plus il donne des émotions. Hommage au dessinateur en somme.

  5. Pingback: Juste pour l’amour ? | PolyAmour | Scoop...·

  6. Bonjour
    je suis un petit nouveau par ici, et j’adore. Même si cela date, je voudrais répondre à au commentaire de Raph :
    “J’ai l’impression que l’amour est bien plus tabou que le sexe dans une relation. Je m’explique: en sortant avec quelqu’un, le fameux « je t’aime » n’est pas spontané, il faut attendre pour l’avoir, et on doute souvent qu’il soit réciproque, d’où notre peur.”
    Moi, parfois je tombe amoureux au bout de 5 minutes, et je suis comme beaucoup, je n’ose pas le dire à cause de cette sacralisation que l’on fait de ces deux mots “Je t’aime”, et de la peur que ça engendre. Mais je rêve de pouvoir le dire dès que je le ressens, même après 5 minutes, même lorsque ce n’est pas réciproque, même si deux jours plus tard ce n’est plus vrai pour moi. Parce que si je suis capable de coucher avec quelqu’un et ne plus jamais le revoir, pourquoi ne serais-je pas capable de l’aimer de manière éphémère et sans attendre quoi que ce soit en retour ?
    Je pense que l’intimité sexuelle et l’intimité provoquer par ces quelques mots n’est pas si différente. Le sexe touche le corps, l’amour touche les sentiments, le coeur ; mais l’intensité de l’un n’est pas moins grande que l’intensité de l’autre.
    De toute façon, même lorsque quelqu’un nous répond que lui aussi il nous aime, on ne peut que faire confiance, on ne saura jamais si c’est vrai, comme pour le sexe, on ne peut jamais être sûr que l’autre a eu du plaisir. Pour illustrer ça, une phrase que j’aime beaucoup : “La confiance est le sentiment qui me porte à me fier à une réalité incertaine.”
    Et d’ailleurs, pour moi c’est ce qui rend les relations amoureuse ou sexuelle vraiment belle, le risque de ne pas savoir…
    Voilà, merci Raph, tu m’as poussé à écrire mon premier commentaire sur “Les fesses de la crémière”.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s